International

 
International - 04-Dec-2015
Climat: Les plus riches polluent largement plus que les pauvres
Plus de la moitié du total des émissions de Co2 sont émises par 10% seulement des habitants les plus riches de la planète, alors que la moitié la plus pauvre de la population mondiale n'est responsable que de 10% des gaz à effet de serre : ces résultats, diffusés par l'organisation non gouvernement internationale Oxfam, devraient orienter les travaux des plus de 150 chefs d'État et de gouvernement actuellement rassemblés au Bourget, à Paris, pour la Cop21 – 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement du climat.

Les individus riches et les grands émetteurs de Co2 doivent être tenus pour responsables de leurs émissions, a indiqué dans le rapport – intitulé "Inégalités extrêmes et émissions de CO2" – Romain Benicchio, responsable des Politiques pour le Climat pour Oxfam France, avant de préciser : "Les pays en développement doivent faire leur part, mais c'est aux pays riches qu'il appartient de montrer la voie et d'assumer les conséquences désastreuses de leurs modes de développement et de consommation".

Plus particulièrement, une personne faisant partie des 1% d'habitants de la planète les plus riches au monde "génère en moyenne 175 fois plus de Co2 qu'une personne se situant dans les 10% les plus pauvres".

Les scientifiques et écologistes avertissent que la Cop21 est le "dernier appel" pour pouvoir conclure – pour la première fois depuis 20 ans – un accord contraignant et universel sur le climat afin de maintenir le réchauffement de la planète en-dessous du seuil de 2°C par rapport à l'ère préindustrielle (environ 1850). Cet accord se substituerait au Protocole de Kyoto – passé en 1997 mais jamais ratifié par les États-Unis – arrivé à terme en 2012 avant d'être prorogé jusqu'en 2020 (Kyoto2).

 

PDF