Turquie

 
Turquie - 07-Jul-2017
Démenti concernant l'expropriation de 50 églises, monastères et cimetières syro orthodoxes
La Turquie déclare n’avoir pour l’heure appliqué aucune mesure visant à exproprier 50 églises et monastères chrétiens des alentours de Mardin, dans la région sud-est de Tur Abdin, pour en transférer le plein contrôle à la Présidence turque des affaires religieuses, organisme directement lié au Premier Ministre.

C’est le bureau du gouverneur de Mardin qui a démenti, au moins partiellement, la nouvelle concernant la mise sous séquestre de lieux de culte, de cimetières et de monastères de l’Eglise syro orthodoxe. Selon ce qu’indique l’Agence de nouvelles turque Dogan (Dogan Haber Ajansi, DHS), la propriété et la gestion administrative des églises et monastères en question doivent encore être légalement déterminées, sachant qu’entre temps, les biens ecclésiastiques en question resteront enregistrés auprès du Ministère du Trésor et ne finiront pas sous le contrôle de la Présidence turque des affaires religieuses. Kuryakos Ergün, le porte-parole du Monastère historique de Mor Gabriel remontant au IV° après Jésus Christ, a confirmé que la perspective d’une possible mise sous séquestre des églises et des monastères syro orthodoxes pourra être considérée comme archivée seulement lorsque les droits de propriété des légitimes propriétaires sur l’ensemble des biens en question seront officiellement reconnus et attestés. (GV) (Agence Fides 07/07/2017)
 

PDF