Turquie

 
Turquie - 21-Nov-2017
Augmentation des incitations à la haine dirigées contre juifs, arméniens et syriens dans les moyens de communication turcs
Dans les moyens de communication turcs, tant en version papier que numérique, augmente rapidement le nombre de nouvelles incitant à la haine et d’interventions exprimant le mépris envers des personnes et des groupes humains identifiés sur base nationale, ethnique ou religieuse. Parmi les groupes les plus touchés se trouvent les juifs, les syriens et les arméniens.

C’est ce qu’indique un rapport diffusé par la Fondation Hrant Dink qui, depuis 2009, mène des enquêtes sur les expressions de haine religieuse et de racisme qui paraissent dans les moyens de communication turcs. Selon la Fondation, qui porte le nom du journaliste turc d’origine arménienne assassiné en 2007, au cours de la période allant de mai à août 2017, dans les moyens de communication turcs ont été publiés 2.466 discours incitant à la haine envers 48 groupes différents. Outre aux juifs, aux syriens et aux arméniens, les grecs établis en Turquie sont devenus la cible de nouvelles incitant à la haine. Selon ce qu’indique le journal Agos, publié en arménien et en turc à Istanbul, le rapport de la Fondation Hrant Dink fait remarquer que, souvent, dans certains moyens de communication turcs, le mot « juif » est utilisé comme insulte. (GV) (Agence Fides 21/11/2017)
 

PDF