Liban

 
Liban - 14-Dec-2017
Responsables chrétiens et musulmans réunis au Patriarcat d'Antioche des Maronites pour critiquer les choix américains concernant Jérusalem
Toute tentative unilatérale visant à imposer Jérusalem comme capitale exclusive de l’Etat d’Israël représente un acte « injuste » et contraire à toutes les prises de position internationales concernant le profil de la Ville Sainte. C’est ce qu’a réaffirmé le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.Em. le Cardinal Bechara Boutros Rai, en ouverture de la réunion au sommet interreligieuse qu’il a convoqué au siège patriarcal de Bkerké pour exprimer une position commune concernant la question de Jérusalem et les nouvelles tensions pesant autour de la Ville Sainte après l’annonce de l’Administration américaine de son intention de transférer son Ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem.

Toutes les principales communautés religieuses présentes au Liban ont répondu à l’invitation du Cardinal Rai, étant ainsi présents le Patriarche syro catholique, S.B. Ignace Youssef III Younan, le Patriarche grec melkite, S.B. Youssef Absi, le Catholicos arménien apostolique, Aram I, le grand mufti sunnite Abdellatif Daryan, le mufti Kabalan représentant les musulmans chiites et un représentant de la communauté druze.
Le Cardinal Rai, dans son intervention, a également réaffirmé la nécessité d’appliquer l’ensemble des résolutions internationales reconnaissant et préservant le caractère unique et le statut spécial de Jérusalem, villes sainte pour les juifs, les chrétiens et les musulmans du monde entier. Le mufti de la République libanaise, Abdellatif Daryan, a, pour sa part, réaffirmé son opposition au processus de « judaïsation » de Jérusalem, confirmant son soutien aux palestiniens « dans leur lutte pour la justice » et leur « droit légitime à la résistance ». (GV) (Agence Fides 14/12/2017)
 

PDF