Mali

 
Mali - 02-Oct-2015
Tombouctou, début du procès devant la CPI pour la destruction des mausolées
L'ancien chef d'un groupe armé islamiste actif dans le Nord du Mali, Ahmad Al Faqi Al Mahdi, a comparu ce mercredi devant la Cour Pénale Internationale (Cpi) de La Haye. L'imputé est accusé d'être responsable de la destruction des mausolées de Tombouctou en 2012.

Ahmad Al Faqi Al Mahdi et ses hommes sont considérés ralliés à Ansar Dine, groupe touareg aux tendances radicales, et à Al Qaeda au Maghreb Islamique (Aqmi), selon le Parquet. Ce chef milicien – qui n'était appelé dans l'audience de ce mercredi qu'à confirmer son identité – est accusé en particulier d'avoir pris le commandement des opérations de destruction contre dix sites religieux historiques (neuf mausolées et une mosquée) de Tombouctou pendant que les miliciens occupaient la ville. Il s'agit de la première affaire dans laquelle les juges de La Haye seront chargés de se prononcer sur la destruction d'un patrimoine culturel.
 

PDF