Mali

 
Mali - 04-Dec-2015
ATTAQUE CONTRE LE RADISSON, UNE NOUVELLE REVENDICATION D'AL QAEDA
Al Qaeda au Maghreb Islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque contre l'hôtel Radisson à Bamako, soldée par plus de 20 morts le 20 novembre dernier. Dans un communiqué enregistré, Abdelmalek Droukdel, leader de ce groupe djihadiste, a confirmé que ses hommes avaient lancé l'action contre l'hôtel de la capitale, aux côtés de ceux de l'organisation Al-Mourabitoun.

Celle-ci avait déjà immédiatement revendiqué l'assaut quelques heures plus tard, citant à son tour Aqmi. Pourtant, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, avait refusé de croire à la véracité de cette revendication, préférant imputer les faits à un autre groupe armé : le Front de Libération du Macina. En effet, celui-ci s'était par la suite proclamé l'auteur de l'action, qu'il avait justifiée en représailles à la présence d'un contingent militaire français – Barkhane – au Sahel.

Tant Aqmi qu'Al-Mourabitoun ont affirmé à maintes reprises leur ralliement à l'organisation d'Al Qaeda, bien qu'ils aient récemment connu des scissions en leur sein : en effet, certaines de leurs factions ont rejoint les rangs de l'organisation de l'État Islamique (Ei).
 

PDF