Libéria

 
Libéria - 02-Mar-2018
Renouveau d'espoir chez les jeunes des rues face à l'attitude du nouveau Chef de l'Etat à leur égard
La longue période de désordres politiques et d’incertitudes, la crise civile, religieuse et ethnique qui ont porté à l’expulsion de milliers de libériens en dehors du pays a longuement brisé le rêve de liberté des jeunes. Grâce à une récente transition politique pacifique, a été élu, le 22 janvier dernier, au poste de Président de la République, l’ancien international de football George M. Weah. Un rêve s’est rallumé et les jeunes ont désormais de nouveaux objectifs et de nouveaux défis à relever.

Le Père Firmin Kouassi, de la Société des Missions africaines, coordinateur de la Commission Justice et Paix de sa Congrégation au Liberia l’explique en ces termes à Fides : « La campagne du Président Weah a été grandement orientée vers les jeunes et a suscité un nouvel espoir chez de nombreux citoyens, en particulier chez les jeunes des rues. G. Weah a été parmi eux, il a parlé leur langue, l’anglais familier ou le pidgin. Il s’est assis avec eux et a mangé avec eux. Il leur a promis d’être leur ami parce qu’il a compris leurs souffrances. Il s’est fait l’un d’entre eux ». Il a compris que l’attitude des jeunes vis-à-vis de la société pourra changer seulement si la société change à leur encontre. Les jeunes libériens veulent quelqu’un qui soit capable de les considérer et de les respecter en tant qu’êtres humains. Ce nouvel impact restitue actuellement au pays ce rêve perdu de liberté sanctionné par la Déclaration d’Indépendance signée à Monrovia le 26 juillet 1847 ».
Au cours de son premier Discours à la Nation, le nouveau Président a invité le SéNat à considérer la possibilité d’instituer une « double nationalité ». De nombreux libériens en effet vivent à l’étranger, disposent d’une bonne instruction et sont bien intégrés également dans d’autres pays. L’idée pourrait favoriser le retour de beaucoup et contribuer à la construction du pays. Grâce à la récente élection du Président George Weahet à la transition pacifique contrôlée par son prédécesseur, Helen Johnson Sirleaf, le Liberia est prêt à cheminer vers l’avenir.
La population libérienne est très jeune et connaît un fort taux de fertilité chez les adolescents. L’âge moyen est de 18,3 ans et le taux de fertilité de 5 enfants par femme. Plus de 60% de la population ont moins de 25 ans et 43,8% font partie de la tranche d’âge 0-14 ans. Actuellement, le pays compte 4,8 millions d’habitants, 16 groupes ethniques indigènes et différentes minorités – libériens d’origine américaine, congolais, libanais, indiens et petits groupes de personnes originaires d’Afrique occidentale. Les groupes indigènes constituent 95% de la population.
De nombreux anciens rebelles se trouvent encore dans les rues. En échange de leur désarmement, ils n’ont reçu que quelques dollars et se retrouvent désormais à mendier. La majeure partie d’entre eux est composée de toxicomanes. Ils constituent donc une menace pour la sécurité ainsi que des groupes faciles à manipuler. Les actuelles statistiques font état de quelques 50.000 toxicomanes présents à Monrovia.
Le Père Firmin Kouassi conclut : « L’objectif quotidien de nombreux jeunes demeure de trouver de la nourriture pour calmer sa faim. Nombreux sont ceux qui vivent à la journée et qui, s’ils le peuvent, quittent le pays même s’ils sont appelés à finir dans des camps de réfugiés. Les ONG, tout comme la communauté internationale et différents Instituts religieux ont joué un rôle important dans la reconstruction du pays mais, dans le même temps, leur présence a favorisé une culture de la dépendance. Ceux qui sont nés dans les camps de réfugiés ont des difficultés à gagner leur vie en travaillant. Un véritable sens d’appartenance fait défaut. La population n’a jusqu’ici pas participé au développement et à la protection de son propre pays. Au cours de cette nouvelle phase politique et sociale, les jeunes veulent recommencer à être protagonistes du développement et de l’avenir de la nation ». (FK /AP) (Agence Fides 02/03/2018)
 

PDF