Libéria

 
Libéria - 24-Jul-2015
Accusations contre une multinationale de l'huile: "Voleurs de terres"
La principale multinationale à produire de l'huile de palme au Libéria a soustrait des milliers d'hectares de terres aux paysans en profitant de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie d'Ébola, a dénoncé l'organisation non gouvernementale Global Witnesse, dans un rapport paru ce jeudi.

Les accusations s'adressent à Golden Viroleum Liberia, filiale du fonds américain Verdant Fund. Cette multinationale aurait augmenté de façon exponentielle ses acquisitions de terrains l'an dernier pendant les phases les plus graves de l'épidémie, à partir d'une concession du gouvernement délivrée en 2010 pour plus de 220.000 hectares. Le rapport met l'accent sur la nécessité de promulguer une loi garantissant aux agriculteurs le "droit de propriété sur leurs terres".
 

PDF