Jordanie

 
Jordanie - 16-Nov-2012
Subventions pour l'essence: Calme après les troubles mais l'opposition conteste
Après deux jours de protestations contre la décision du régime de réduire sensiblement les subventions pour l'achat de carburant et gaz à cuisine, la Jordanie a passé la journée de jeudi dans le calme.

Ce retour à la normalité n'a été rendu possible que par le déploiement de forces de sécurité dans toutes les grandes villes du pays. Le bilan final des protestations et des violences s'élève à une victime à Irbid, dans le Nord, de plusieurs blessés et de plus de 30 arrestations dans les rangs des manifestants.

La suspension des protestations a été également favorisée par la décision des forces de l'opposition de révoquer une manifestation à cause des violences de mercredi.

Les Frères musulmans, dont la branche politique représente le principal parti d'opposition, ont appelé le roi Abdullah II à intervenir contre la décision du régime qui a donné lieu à des augmentations allant jusqu'à 33% du prix du carburant et d'environ 50% du gaz à cuisine. Dans un communiqué diffusé sur leur site internet, les Frères musulmans ont également requis la formation d'un "gouvernement de salut national".

Selon le régime, la décision de réduire les dites subventions a été prise pour des raisons de budget et donnera lieu à une économie pour les caisses de l'Etat d'environ 500 millions de dinars, soit 552 millions d'euros. Interviewé par la télévision jordanienne, le Premier ministre Abdullah Ensour a déclaré que les subventions ne seront désormais assurées de manière directe (par le biais de paiements comptants) qu'aux franges les plus défavorisées de la population.

 

PDF