Jordanie

 
Jordanie - 21-Jun-2016
Rencontre de réconciliation dans l'église de Zarqa, endommagée durant une rixe
Une rencontre de réconciliation entre les habitants du quartier et l'action concrète menée par beaucoup d'entre eux pour réparer les dommages matériels a clos d'une manière rassurante l'affaire liée à l'attaque perpétrée contre l'église gréco catholique de Zarqa dans la soirée du 17 juin suite à une altercation de rue, ayant débouché sur une rixe.

Toutes les personnes impliquées dans les faits, à commencer par le Père Jehad Ammari, confirment qu'ils n'ont aucune connotation religieuse et démentent les versions déformées et manipulatrices diffusées par des sites Internet du monde entier, lesquelles présentaient l'épisode comme la preuve d'une présumée contamination djihadiste en Jordanie.
Les incidents ont eu lieu suite à une dispute entre un vendeur ambulant et un passant après que le premier ait adressé des phrases inconvenantes à l'épouse du second. Après cette dispute, le vendeur ambulant a appelé des amis alors que l'autre protagoniste cherchait refuge dans l'église, où était en cours une liturgie. Arrivés dans les environs de l'édifice de culte, le vendeur et ses amis ont trouvé la porte fermée et, par représailles, ont commencé à tirer des pierres contre l'église et à endommager des voitures en stationnement sur zone. L'intervention de la police a porté à l'arrestation de dix personnes impliquées dans l'attaque.
Au cours de l'après-midi du Dimanche 19 juin, les anciens de la zone et une délégation de la population locale ont participé à une rencontre publique à l'intérieur même de l'église endommagée, en présence notamment de représentants des institutions politiques locales et des forces de sécurité, afin de condamner de manière unanime l'épisode et de réaffirmer l'engagement commun en faveur de la coexistence pacifique. Certaines organisations de jeunesse actives dans la zone ont organisé une collecte de fonds afin de contribuer à la réparation des dommages subis par les murs extérieurs de l'église au cours des désordres de vendredi soir. (GV) (Agence Fides 21/06/2016)
 

PDF