Niger

 
Niger - 23-May-2013
Les attentats à la voiture piégée causent de nombreuses victimes
Au moins 17 soldats ont péri ce jeudi dans l'explosion d'une voiture piégée dans une base de l'armée, située dans la ville d'Agadez, a déclaré le ministre nigérien de la Défense, Mahamadou Karidjo, avant de préciser que cet attentat avait également causé plusieurs blessés.

Selon certaines sources de presse, l'attentat aurait été revendiqué par le Mouvement pour l'unité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), groupe islamiste qui sévit surtout de l'autre côté de la frontière, au Mali.

En vertu de la première reconstitution des faits, l'attentat aurait été commis par un kamikaze. Une dynamique similaire aurait caractérisé un second attentat, advenu plus au nord, contre un site d'extraction et de traitement de l'uranium, géré par la compagnie française Areva. Des dirigeants de la compagnie ont indiqué que l'attentat aurait causé au moins 13 blessés et aurait été provoqué par un kamikaze au volant d'un véhicule tout-terrain.

Ces attentats ont déjà été condamnés par le gouvernement français, dont le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a exprimé toute la "solidarité" de Paris à l'égard du Niger dans sa lutte contre "les groupes terroristes".

 

PDF