Benin

 
Benin - 23-Oct-2012
Trois arrestations à Cotonou pour une tentative d'empoisonnement du président
Les autorités de Cotonou ont arrêté trois personnes – à savoir le médecin personnel du président Thomas Boni Yayi, l'une des nièces de celui-ci et un ancien ministre – pour le présumé complot d'empoisonnement du chef de l'Etat, a annoncé le procureur général Justin Gbenameto, selon lequel les trois intéressés devront répondre d'attentat contre le chef de l'Etat, qui exerce aussi la présidence tournante de l'Union africaine (UA).

Les autorités ont écroué Moudjaidou Soumanou, ancien ministre du Commerce, le docteur Ibrahim Mama Cisse, et Zouberath Kora-Seke, une nièce de M. Boni Yayi affectée au cabinet de la présidence. Selo la reconstitution des faits fournie ce mardi matin par la presse locale, un milliard de francs Cfa (soit environ 1,5 million d'euros) auraient été promis au médecin et à la nièce du président pour remplacer les pillules analgésiques de celui-ci par du poison. Soumanou aurait quant à lui effectué la médiation pour le compte du commanditaire de l'attentat, l'homme d'affaires Patrice Talon, ancien allié du président passé à l'opposition et en exil volontaire à l'étranger depuis plusieurs mois.

Au pouvoir depuis 2006, M. Boni Yayi a remporté l'an dernier un second et dernier mandat à la tête du pays.

 

PDF