Italie

 
Italie - 13-Jan-2017
Contempler le visage des mineurs pour comprendre réellement le phénomène de la migration aujourd'hui
« Le Pape a fourni pour cette Journée mondiale des migrants et des réfugiés une clef de réflexion importante qui passe au travers des mineurs migrants. C’est eux que nous devons regarder pour comprendre véritablement le phénomène de la migration aujourd’hui ».

C’est ce qu’affirme dans une note envoyée à l’Agence Fides Sœur Neusa de Fatima Mariano, Supérieure générale des Scalabriniennes, congrégation religieuse qui, depuis sa fondation, s’occupe de l’assistance aux migrants dans le monde entier.
Le Message du Saint-Père François pour la 103ème Journée mondiale du migrant et du réfugié, qui sera célébrée le Dimanche 15 janvier, s’intitule en effet : « Migrants mineurs, vulnérables et sans voix ». « Aujourd’hui, ces enfants sont déracinés de leurs maisons – commente la religieuse. A l’âge où tout est rêve, ils sont contraints à fuir, à quitter leurs familles (quand ils les ont encore). Tout nous fait comprendre véritablement quelle est la mesure d’une tragédie immense ».
« Chaque année, sur tous les continents, nous rencontrons des milliers de visages de mineurs – poursuit-elle. Ils représentent le visage de la migration : ils ont les yeux de ceux qui en ont vu de toutes les couleurs, trop de tragédies, et le sourire de ceux qui, malgré tout, continuent à espérer. Ils n’ont pas de voix et continuent en silence leur fuite vers un monde qui n’est pas le leur ». (SL) (Agence Fides 13/01/2017)
 

PDF