Togo

 
Togo - 04-Jul-2014
Réforme constitutionnelle au Parlement, mais le "non" l'emporte
Les voix du parti de la majorité ont été décisives pour le rejet au Parlement d'un projet de réforme de la Constitution souhaité par le Premier ministre Kwesi Ahoomey-Zunu.

Le texte a été rejeté par les députés avec 63 voix contre et 27 pour. Ce sont surtout les parlementaires de l'opposition qui se sont exprimés en faveur du projet, car ils sont favorables à l'introduction d'une limitation de deux mandats consécutifs pour le Chef d'État, ne serait-ce qu'à partir des élections de l'année prochaine. Les raisons de ce rejet sont encore à clarifier pour les députés de l'Union de la République (UNIR), le parti du président Faure Gnassingbé. En 2015, il est fort probable que l'actuel chef de l'État se présente et conquiert le droit d'un troisième mandat.
 

PDF