Togo

 
Togo - 22-Sep-2014
Lomé contre la piraterie maritime et le terrorisme
Un Centre de recherche sur la sécurité et le développement (CRESED) à vocation régionale et internationale a été inauguré à Lomé. C'est le portail d'information officiel « Republic of Togo » qui a communiqué la nouvelle tout en énumérant la « multiplicité des dangers qui imposent des réponses rapides ». Il cite par exemple la piraterie maritime, les trafics d'armes, le crime organisé et le terrorisme.

La nouvelle institution togolaise aura notamment la mission de contrôler les flux d'armes légères, identifier les réseaux de financement du terrorisme et déterminer les risques concrets face à la montée en puissance des groupes islamiques. Une commission spéciale devra par ailleurs intervenir pour résoudre les conflits avec le soutien d'un groupe d'experts en paix et sécurité. Un autre organisme a également été créé récemment pour répondre à un défi toujours plus urgent, à savoir le phénomène de la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée, qui a actuellement de lourdes répercussions sur la sécurité et l'économie. Le Haut conseil pour la mer (HCM), voulu par le président Faure Gnassingbé, devra délimiter précisément les frontières maritimes du Togo, coordonner et renforcer la surveillance des navires et autres embarcations qui transitent sur les eaux territoriales, mais aussi promouvoir le secteur de la pêche et lutter contre la pollution et l'érosion des côtes. « Depuis que la menace de la piraterie maritime est apparue, nous nous sommes consultés avec les pays amis pour fixer ensemble une série de réponses et organiser nos interventions », a déclaré M. Gnassingbé. Ancienne colonie française, le Togo est une petite nation de l'Afrique de l'Ouest qui donne sur le Golfe de Guinée avec une courte portion de côte (56 km), le long de laquelle se trouve la capitale, Lomé. Les menaces qui arrivent de l'Océan Atlantique préoccupent aussi bien le Togo que les pays frontaliers, à l'est le Bénin et à l'ouest le Ghana. En juin 2013 à Yaoundé (Cameroun), un centre interrégional de lutte contre la piraterie maritime dans la Golfe de Guinée, a été créé.
 

PDF