Cameroun

 
Cameroun - 03-Jun-2014
Libération des missionnaires enlevés qui rentrent en Italie
“Ils vont relativement bien même s'ils semblent éprouvés et amaigris”, a déclaré l'évêque de Vicence (Italie), Beniamino Pizziol, dans l'attente du retour en Italie, prévu pour ce mardi, de don Gianantonio Allegri et don Giampaolo Marta, qui ont été libérés dans la nuit du 1er au 2 juin en même temps que la religieuse canadienne Gilberte Bussier.

Les trois missionnaires avaient été enlevés dans la nuit du 4 au 5 avril dernier dans la paroisse de Tchère, dans le diocèse de Maroua, dans l'Extrême Nord du Cameroun, par des individus armés non identifiés. Des sources de la sécurité du Cameroun ont annoncé que les trois religieux avaient été libérés à deux heures du matin dans un village situé dans la zone d'Amchidè, tout près de la frontière poreuse du Nigeria, grâce à l'intervention des militaires. Les trois missionnaires ont été reçus lundi par le président Paul Biya, qui a parlé de victoire sur le groupe armé de Boko Haram, mouvement nigérian qui sévit dans le Nord du Cameroun par le biais d'attaques et d'enlèvements. La presse locale et internationale rapporte quant à elle les doutes qui subsistent quant à l'identité des ravisseurs, aux circonstances de la libération des trois otages et à l'éventuel versement d'une rançon. Une fois arrivés à Rome, ce mardi après-midi, père Marta et père Allegri s'entretiendront avec le procureur général chargé de l'enquête ouverte sur leur enlèvement.
 

PDF