Amérique latine

 
Amérique latine - 19-Aug-2014
Une situation critique dans les prisons d'Amérique Latine
La Fédération Ibéro-américaine de l'Ombudsman a dénoncé un surpeuplement oscillant de 30 à 100%, des conditions de vie dégradantes et un « cadre critique » au sein du système pénitentiaire de plusieurs pays d'Amérique Latine.

Formée d'une vingtaine de bureaux du Défenseur civique, de commissions et autres tribunaux spécialisés dans la défense des droits de l'Homme, la FIO a lancé un signal d'alarme en mettant en exergue le nombre trop élevé de personnes détenues dans des espaces exigus qui ne permet pas de garantir un accès aux soins « et met ainsi en grave danger la vie des personnes ». Dans un rapport, la Fédération précise également la situation présente dans des pays comme la Bolivie, où il n'y a pas le personnel médical requis voire l'Uruguay, où il n'y a pas les infrastructures nécessaires pour soigner les patients chroniques. En Colombie, au Nicaragua et à Porto Rico, la distribution des aliments est même insuffisante ; au Brésil enfin, environ 44% des détenus sont contraints de vivre dans des cellules insalubres. Il convient d'ajouter à tout cela le manque de coordination entre le système judiciaire et le système pénitentiaire et des programme de réhabilitation insuffisants. La FIO est également inquiète de constater l'augmentation des mineurs dans les prisons -de 12 à 17 ans, notamment pour des délits de vol, homicide et violence sexuelle- alors que ceux-ci doivent cohabiter avec des adultes et manquent de programmes d'éducation.
 

PDF