Amérique latine

 
Amérique latine - 03-Mar-2014
Légère baisse de l'argent transféré sur le continent par les émigrés pour 2013
L'argent envoyé dans les pays d'Amérique Latine et des Caraïbes par leurs émigrés respectifs en 2013 a atteint 60 milliards de dollars, soit 1% de moins qu'en 2012.

Cette légère baisse s'avère plus accentuée au Paraguay, en Équateur, et au Mexique, selon le rapport annuel mis au point par l'organisation Dialogo Interamericano, mais dont les auteurs estiment que “cette baisse n'est pas forcément une mauvaise nouvelle”, dans la mesure où– dans certains cas, précisément comme le Paraguay – elle reflète “une amélioration de l'économie locale”. Le document sépare les pays de la région en trois catégories en vertu de l'argent transféré par les quelque 26 millions de Latino-américains – selon les chiffres de la Banque mondiale – vivant à l'étranger, pour la plupart aux Etats-Unis. Le premier groupe rassemble les pays qui ont enregistré en 2013 une baisse de ces sommes d'argent, le Paraguay en tête, suivi de l'Équateur et du Pérou. Dans ces pays, le document met l'accent sur les progrès réalisés par les économies nationales face aux difficultés que rencontrent, par exemple, celles de l'Espagne et de l'Argentine, ce qui incite une certaine partie des émigrés à rentrer dans leurs pays d'origine. Le cas du Mexique – principal récepteur d'argent des émigrés du continent avec 21 milliards de dollars, et quatrième de la planète (derrière l'Inde, la Chine et les Philippines) qui a également enregistré une baisse – répond en revanche “aux rapatriements continuels des Etats-Unis et à l'effondrement du revenu des émigrés sans papiers”. Parmi ces derniers, 80% ont des revenus inférieurs à 25.000 dollars par an. Dans le second groupe, avec de modestes augmentations de l'argent transféré par les émigrés (en dessous de 25%), figurent la Colombie, la Jamaïque, la République Dominicaine et le Salvador. Enfin, le troisième, qui enregistre une augmentation remarquable, regroupe essentiellement les pays d'Amérique centrale, comme le Honduras, le Guatemala, le Nicaragua, le Costa Rica, auxquels s'ajoutent Haïti et la Bolivie.
 

PDF