Amérique latine

 
Amérique latine - 26-Mar-2014
La péruvienne Nadine Heredia ambassadrice de la lutte contre le cancer
“Leader et mobilisatrice sociale pour la prévention et le contrôle du cancer en Amérique Latine” : tels sont les termes employés pour désigne la “primera dama” péruvienne, Nadine Heredia par le Réseau d'instituts nationaux du cancer (Rinc), organisme de l'Union des nations sud-américaines (Unasur).

Lors de sa récente participation au 5ème Congrès international pour le contrôle du cancer, où elle est intervenue sur le “Plan national d'attention intégrale envers le cancer et l'amélioration de l'accès aux services oncologiques au Pérou”, Nadine Heredia a mis l'accent sur l'importance de l'assistance sanitaire publique. “La priorité – a-t-elle ajouté évoquant son pays – est de parvenir directement aux Péruviens qui n'ont jamais été pris en charge ou n'ont jamais reçu ce qu'on leur avait promis”. Le Rinc a donc décidé de la nommer ambassadrice de la lutte contre le cancer, convaincu que son rôle “renforcera considérablement les efforts réalisés pour approfondir et rendre durables les stratégies en Amérique Latine”, région où par ailleurs plusieurs dirigeants de haut niveau – de feu le Vénézuélien Hugo Chavez aux Brésiliens Lula et Dilma Rousseff, en passant par le Paraguayen Fernando Lugo pour n'en citer que quelques uns – ont été victimes de cancer. Selon le coordinateur du Rinc, Luiz Santini, la nomination de Nadine Heredia servira également à “parvenir à une convergence effective avec les organismes internationaux pour le contrôle de la maladie, visant à réduire l'incidence et la mortalité entre nos peuples”.
 

PDF