Afrique Centrale

 
Afrique Centrale - 08-Jan-2018
Agression à Bangassou d'un prêtre engagé en faveur de la paix
Le Père Alain Blaise Bissialo, Curé de la Paroisse du Christ Roi de Tokoyo et Président du Comité pour la paix et la médiation de Bangassou, dans le sud-est de la République centrafricaine, a été agressé par des inconnu.

Selon des nouvelles parvenues à l’Agence Fides, le prêtre a été agressé le 4 janvier au soir à son domicile par des inconnus qui l’ont poignardé avant de lui dérober une somme en liquide et un certain nombre d’objets dont un ordinateur. Vu les conditions du Père Bissialo, il a été transféré dans un hôpital de la capitale, Bangui, de manière à y recevoir les traitements appropriés.
A Bangassou, depuis mai dernier, quelques 2.000 musulmans sont accueillis dans l’enceinte de la Cathédrale défendue par les militaires de la MINUSCA (Mission de l’ONU en Centrafrique). L’Evêque du lieu, S.Exc. Mgr Juan José Aguirre Muños, a demandé à plusieurs reprises le transfert de ces personnes qui vivent dans la précarité et l’insécurité.
De vastes zones du pays sont encore sous le contrôle de bandes armées, malgré l’élection en février 2016 du Président Faustin Archange Touadéra. Outre le sud-est, la zone qui crée le plus de préoccupations est le nord-ouest du pays où des affrontements se poursuivent depuis le 27 décembre dans la ville de Paoua entre deux factions rebelles. Selon le Haut Commissariat de l’ONU chargé des réfugiés, plus de 5.000 personnes ont trouvé refuge au Tchad. (L.M.) (Agence Fides 08/01/2018)
 

PDF