Europe

Approfondir l’esprit missionnaire et confier à la protection maternelle de la Très Sainte Vierge Marie l’œuvre missionnaire de l’Eglise : c’est dans cet esprit que plus de 400 personnes ont participé à la veillée nocturne de prière à Jasna Góra du 2 au 3 décembre 2017. La veillée, traditionnellement organisée chaque année par l’Union pontificale missionnaire, à l’occasion de la fête de Saint François Xavier, a été précédée par une session missiologique à laquelle ont participé les membres de l’Union pontificale missionnaire et de l’Apostolat missionnaire des malades, du Rosaire vivant et les séminaristes des cercles missionnaires.
Ainsi que l’a indiqué à Fides Mgr Tomasz Atlas, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Pologne, la Messe a été célébrée par S.Exc. Mgr Piotr Turzynski, Evêque auxiliaire de Radom, qui a ouvert la session missiologique. Dans son homélie, l’Evêque a indiqué Notre-Dame comme un exemple d’ouverture à l’Esprit Saint, d’accueil de Ses dons et de transmission de ces derniers aux autres. A la fin, Mgr Turzynski a remercié les Œuvres pontificales missionnaires en ce qu’elles soutiennent l’action missionnaire de l’Eglise par la prière et le sacrifice et parce qu’elles rappellent qu’être chrétien consiste à accepter et à proclamer la Parole de Dieu, sans la conserver pour soi. Après la Messe, a débuté la session scientifique, qui a traité des thèmes missiologiques et mariologiques réunis sous le titre « Notre-Dame comme exemple d’épouse de l’Esprit Saint ». La session a été ouverte par Mgr Atlas, auquel ont succédé différents intervenants. Le Père Marek Tatar, Professeur à l’Université Cardinal Stefan Wyszynski, a parlé de Notre-Dame en tant que modèle d’obéissance. Il a souligné qu’elle ne reçut pas directement un mandat missionnaire de Jésus mais que, par l’obéissance et l’ouverture aux dons de l’Esprit Saint, elle est devenue, au Cénacle, un exemple de disciple et de missionnaire, dont Saint Jean Paul II, dans son enseignement, se réfère en l’appelant « Etoile de l’Evangélisation ».
Le Père Leon Niescior, OMI, a tenu une conférence sur l’apostolat, le prophétisme et la maternité de Notre-Dame dans la perspective des premiers siècles du Christianisme. Le phénomène évangélisateur et de formation de la culture jaillissant des Sanctuaires mariaux en Amérique latine a été présenté par le Père Tomasz Szyszka SVD, Professeur à l’Université Cardinal Stefan Wyszynski. A suivi le témoignage de Sœur Aldona Wysocka SSpS, missionnaire au Togo qui, parlant de son ministère parmi les togolais, a constaté que le cœur de l’homme est le plus important territoire missionnaire. Ont ensuite clôturé la session la projection d’une vidéo concernant l’Union pontificale missionnaire et la présentation du livre du Père Gianni Colzani, missiologue italien.
Après l’appel de Jasna Gora, a débuté la veillée de prière durant laquelle a été demandée la protection particulière de Notre-Dame pour le Père Miroslaw Gucwa, du Diocèse de Tarnow, élu nouvel Evêque de Bouar, en République centrafricaine, où il œuvre depuis 25 ans. La prière du Rosaire a été guidée par un groupe de séminaristes du Grand Séminaire du Diocèse de Pelplin alors que l’Adoration eucharistique a été animée par les jeunes de la Pastorale universitaire de Lódz.
S.Exc. Mgr Jan Romeo Pawlowski, délégué aux représentations diplomatiques pontificales, a célébré la Messe à minuit. Au terme de la célébration, un bénévole, Przemyslaw Palka, qui oeuvrera avec les Pères Blancs en Algérie, a reçu la croix missionnaire. Au cours de la veillée, ont été admis 15 nouveaux membres au sein de l’Union pontificale missionnaires : sept religieuses, cinq séminaristes et trois laïcs. La veillée s’est achevée à 04.00 locales avec l’acte d’offrande à Notre-Dame de Jasna Góra des activités missionnaires de l’Eglise en Pologne. (SL) (Agenzia Fides 15/12/2017)