Indonésie

 
Indonésie - 08-Aug-2017
Désir des jeunes catholiques asiatiques de relever les défis du millénaire pour diffuser l'Evangile
« Nous nous trouvons face à des problèmes et à des défis pour vivre notre foi catholique et ce au sein d’une époque mondialisée, qui influence notre vie. Les progrès technologiques rapides ont provoqué le consumérisme, les dépendances et la perte de notre identité à cause d’une culture affaiblie » affirme la Déclaration finale de la VII° Journée de la Jeunesse asiatique, qui a eu lieu à Yogyakarta, en Indonésie du 31 juillet au 6 août.

« Nous ne pouvons éviter la modernisation – poursuit le document envoyé à l’Agence Fides. Certains d’entre nous peuvent manquer de confiance dans le fait de vivre notre foi. A cause de pressions dérivant de l’intolérance, nous ne disposons pas d’une intimité avec Dieu et avec Sa Création. Nous sentons ne pas disposer de suffisamment de soutien de la part de différents secteurs de la société. Dès lors, en tant que Jeunesse catholique d’Asie, nous avons besoin de possibilités et d’espaces permettant d’être écoutés et remarqués ».
La déclaration se poursuit en affirmant que les participants à la Journée de la Jeunesse asiatique disposent de la capacité de surmonter ces défis. « Ces qualités jouent un rôle important pour la continuité de la foi catholique. En tant que jeunes, nous sommes habilités par l’Esprit Saint qui nous donne l’énergie et le feu pour diffuser l’Evangile dans ce monde multiculturel. Nous sommes protégés par nos talents, par le courage, par la compassion et par la détermination. Ces qualités représentent les ressources nécessaires à la société pour relever les défis que le monde affronte actuellement ».
En rappelant les rencontres avec les jeunes musulmans ayant eu lieu durant le rassemblement, les jeunes catholiques asiatiques affirment que « ces rencontres multiculturelles nous ont aidé à voir notre foi sous une nouvelle lumière. Elles ont accru la flamme de notre passion. Nous espérons qu’au travers de l’Esprit Saint nous serons en mesure d’enflammer le monde ».
Toutefois, ont-ils ajouté, ce même incendie, s’il ne devait pas être contrôlé, peut devenir incontrôlable et faire du tort aux autres. « Il est donc important de recevoir de l’aide afin de perfectionner nos habilités et de les mettre à profit ». Ils exhortent par suite leurs Pasteurs et leurs animateurs à leur venir en aide « en constituant de bons modèles ».
« Jésus nous a enseigné à aimer sans conditions. Nous désirons témoigner du même Esprit d’Amour qu’Il a montré envers nous. Ceci comprend le fait de prendre soin de notre maison commune sur la base des défis lancés par (l’Encyclique NDT) Laudato Si '. Nous entreprenons un parcours pour communiquer avec les autres, en sortant pour nous rencontrer là où ils sont et en cherchant à comprendre de manière plus approfondie leurs cultures. Nous agirons en tant que facilitateurs et animateurs de l’unité, en créant un pont pour aimer et respecter ceux qui appartiennent à des cultures différentes » affirme le document.
Enfin, attendu que la technologie et les réseaux sociaux sont devenus partie intégrante de la vie des jeunes, la déclaration s’achève en promettant « d’utiliser ces instruments de manière responsable afin de diffuser positivité et bonté plutôt que négativité et haine et pour partager la Parole de Dieu et inspirer les autres ». (L.M.) (Agence Fides 08/08/2017)
 

PDF