Inde

 
Inde - 03-Feb-2018
Appel de la Conférence épiscopale à une plus grande unité pour annoncer et vivre l'Evangile au sein de la société
« S.Em. le Cardinal Bo nous a raconté l’époque difficile que l’Eglise au Myanmar a dû vivre pendant quelques 70 ans et comment elle l’a affrontée. Le clergé, les religieux et les laïcs ont travaillé ensemble. Il a également suggéré des chemins que l’Eglise en Inde pourrait parcourir dans les circonstances actuelles, le principal consistant à conserver son unité dans la diversité ».

C’est ce qu’indique à l’Agence Fides, l’Evêque de Bagdogra (Bengale occidental), S.Exc. Mgr Vincent Aind, qui faisait partie des plus de 200 Evêques participant à l’Assemblée générale de la Conférence épiscopale d’Inde (CBCI), actuellement en cours à Bangalore, du 2 au 9 février. Les Pasteurs réunis représentent les 20 millions de catholiques d’Inde, appartenant à trois rites : latin, syro malabar et syro malankare.
Le Cardinal Bo, en ouvrant l’Assemblée le 2 février, a affirmé que l’Eglise en Inde « a la noble mission de promouvoir et renforcer l’unité de toutes les composantes de la population, en protégeant le pluralisme et en affrontant, dans un esprit évangélique, les défis qu’elle rencontre dans le pays ».
Le thème central choisi pour l’Assemblée est « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde (cf. Mt 28, 20). Unis dans la diversité en vue d’une mission de miséricorde ». Le thème entend « avoir à l’esprit les défis que l’Eglise en Inde affronte actuellement, à savoir la montée en puissance des groupes nationalistes hindous, hostiles aux chrétiens en Inde, un pays à majorité hindoue », a indiqué l’Evêque auxiliaire de Ranchi et Secrétaire général de la CBCI, S.Exc. Mgr Théodore Mascarenhas.
Le parti nationaliste Bharatiya Janata Party (BJP) gouverne l’Inde au niveau fédéral, mais aussi 19 des 29 Etats de l’Union indienne. Lui et ses mouvements et groupes alliés sont devenus toujours plus critiques vis-à-vis de l’œuvre missionnaire des églises chrétiennes et envers les minorités musulmanes.
« Le Cardinal Bo a exhorté l’Eglise en Inde à demeurer unie en ce moment délicat. Son discours a insisté sur l’identité, la communauté et les aspects missionnaires de la fois. Depuis l’antiquité, nous nous sommes dédiés à l’apostolat dans le domaine de l’instruction et de la santé. Maintenant, nous devons penser à une nouvelle manière d’être missionnaires » commente pour l’Agence Fides le Père Z. Devasagayaraj, Secrétaire du Bureau pour les castes et les strates arriérées de la CBCI.
Jose Kavi, journaliste et intellectuel catholique, déclare à Fides : « Le thème choisi par la CBCI est actuel, en ce qu’il est bon que les Evêques aient une compréhension globale de ce qui se passe dans le pays, en pensant à l’Eglise dans son ensemble et en se préoccupant pour la nation ». « Parfois, ils sont trop préoccupés par la vie interne de leurs Diocèses, par les rites et d’autres questions strictement ecclésiales. Ils devraient, en revanche, regarder avec plus d’attention les défis qui menacent notre démocratie et la laïcité de l’Etat. J’espère que cette Assemblée plénière pourra les aider à s’unir en négligeant les différences de rites, de langue et de région » remarque Jose Kavi. (SD) (Agence Fides 03/02/2018)
 

PDF