Rwanda

 
Rwanda - 06-Oct-2014
Procès "de la terreur": Perpétuité pour l'ancien garde présidentiel
Le lieutenant Joël Mutabazi, ancien garde présidentiel de Paul Kagame, reconnu coupable de “terrorisme” et “complot contre le président”, a été condamné à la réclusion à perpétuité par une cour martiale de Kigali.

La sentence a été prononcée dans le cadre du procès dit « de la terreur », contre 16 personnes au total accusées d'avoir participé à plusieurs attaques avec des grenades dans le pays des Mille collines à partir de 2010, notamment à la veille des élections législatives de 2013. Joseph Nshimiyimana, ancien officier des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), groupe armé en lutte contre le gouvernement et installé dans l'est de la RDC voisine, a lui-aussi été condamné à la peine maximum. Innocent Kalisa, ancien garde du corps de M. Kagame devra quant à lui, purger une peine de 25 ans de prison. Sept autres accusés ont été condamnés à des peines de réclusion allant de trois mois à 25 ans. Deux étudiants Jean de Dieu Nizigiyeho et Dativa Murekeyisoni ont en revanche été acquittés. Le lieutenant Mutabazi, resté quasiment muet tout au long du procès, a toujours nié les chefs d'accusation contre lui, outre celui pour « terrorisme » et « complot contre le président », également ceux de « formation de groupe armé », « diffusion de fausses informations à l'étranger », « complot contre le gouvernement », « désertion » et « possession illégale d'armes à feu ». Au terme de la dernière audience, l'ancien garde présidentiel a dénoncé « avoir été enlevé en Ouganda en 2011 », alors qu'il était sous la protection de l'ONU, et a annoncé qu'il ferait appel à une sentence « injuste » et fondée sur « aucune preuve ».
 

PDF