Rwanda

 
Rwanda - 27-Mar-2013
Plusieurs victimes dans une explosion à Kigali
Un mort et huit blessés : voilà le bilan de l'explosion d'une grenade survenue à 18h40 (heure locale) hier à Kigali, dans le quartier de Kimironko, à proximité d'un marché, d'une gare de bus et d'un parking de motos et de taxis.

Selon le porte-parole de la police locale, Theos Badege, l'objectif des auteurs de l'attentat était de frapper un nombre élevé de personnes, bien qu'il n'y ait pour l'heure aucune hypothèse de formulée sur le mobile ni sur l'identité des responsables.

Deux suspects ont été arrêtés et mis en garde à vue, mais pour le moment les enquêteurs observent la plus grande discrétion.

Considérée comme l'une des capitales les plus sures d'Afrique, Kigali n'avait plus connu d'attentat à la dynamite depuis début 2012, attentats qui avaient fait deux victimes et plusieurs blessés. À cette époque, il s'agissait d'explosions de grenades dont la responsabilité avait été attribuée à des groupes dissidents et aux rebelles des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), basés dans l'est de la République Démocratique du Congo.

Une autre série d'attaques à la grenade, avec un bilan total de quatre morts et d'une cinquantaine de blessés avait eu lieu dans la capitale rwandaise entre février et mai 2010, à l'approche des présidentielles organisées en août et la confirmation de Paul Kegame à la tête du pays.

 

PDF