Rwanda

 
Rwanda - 26-Aug-2014
Des officiers militaires arrêtés pour "crime contre l'État"
L'ancien chef de la Garde Présidentielle, le Colonel Tom Byabagamba, tout juste rentré au Rwanda après une mission de service au Soudan du Sud, a été arrêté. Deux autres officiers à la retraite, le Général Frank Rusagara, précédemment ministre de la Défense et attaché militaire à Londres, ainsi que le Capitaine David Kabuye, ont également été arrêtés il y a quelques jours.

C'est ce qu'a annoncé le porte-parole de l'armée rwandaise, le Général Joseph Nzabamwita, sans fournir davantage de détails. Le quotidien gouvernemental « New Times » a précisé qu'il y avait des « preuves de leur participation présumée à des crimes commis contre la sécurité de l'État ». Le rappel du département d'État de l'allié américain qui a invité Kigali à « respecter la procédure judiciaire » et « rendre public les accusations », fut immédiat. Le Général Nzabamwita a rétorqué en déclarant que « la procédure était respectée et que le Rwanda n'avait de leçons à recevoir de personne ». Certains analystes politiques et militaires rwandais ont souligné, avec des déclarations anonymes, qu'en général ce genre d'arrestations concernaient des « personnalités considérées trop indépendantes du régime, voire critiques, et qui sont donc considérées comme des traîtres ». Les autorités auraient ainsi l'intention de « rétablir l'ordre et la discipline ». Les femmes de deux des accusés, Rose Kabuye et Marie Baine, conjointe du Colonel Byabagamba, pourraient également être entendues. Au cours de ces derniers mois, les critiques envers le président Paul Kagame se sont multipliées.
 

PDF