Rwanda

 
Rwanda - 02-Jan-2014
Assassinat d'un ancien responsable des services secrets exilé en Afrique du Sud
L'ancien responsable des services secrets et des services de la sécurité externe du Rwanda a été tué dans un hôtel à Johannesburg, en Afrique du Sud, où il vivait depuis plusieurs années après avoir déserté le gouvernement du président Paul Kagame, dont il était devenu un ferme opposant.

L'opposition rwandaise est profondément bouleversée par le meurtre du colonel Patrick Karegeya, advenu à Johannesburg, peut-on lire dans un communiqué du parti du Congrès national rwandais (Cnr). Le corps de cet ancien militaire quinquagénaire, probablement étranglé, a été retrouvé à l'hôtel Michelangelo Towers, dans le faubourg de Sandton, où il avait rendez-vous avec un informateur. Le Cnr a imputé ce meurtre au gouvernement rwandais, qui a quant à lui indiqué être entièrement étranger à l'affaire. Autrefois très proche du président Kagame, Karegeya avait rempli les fonctions de chef des services secrets et de la sécurité externe du Rwanda jusqu'à son arrestation en 2004. Il avait également été spolié de ses mérites militaires en 2006 et avait décidé de fuir en exil l'année suivante. Plus tard, depuis l'Afrique du Sud où il se trouvait, Karegeya avait accusé M. Kagame d'avoir organisé l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais Habyarimana, considéré comme l'élément déclencheur du génocide de 1994 au Rwanda. Cet ancien colonel s'était également dit prêt à collaborer avec la justice française dans le cadre des enquêtes sur l'affaire. Un autre célèbre opposant du président Kagame, Faustin Kayumba Nyamwasa, lui aussi en exil en Afrique du Sud, a réchappé à deux tentatives de meurtre sur sa personne en 2010.
 

PDF