Bolivie

 
Bolivie - 10-Jul-2018
La Croix missionnaire avec la relique de la Bienheureuse Nazaria Ignacia, symbole du CAM 5
Santa Cruz est l’un des neuf départements composant la Bolivie. Situé dans l’est du pays, il est le plus vaste et le plus peuplé, occupant près d’un tiers du territoire national. La région enregistre le plus fort taux de croissance économique de l’ensemble de la nation au cours des 50 dernières années. La capitale du département, Santa Cruz de la Sierra, doit son nom au conquistador espagnol qui la fonda à 1561, Ñuflo de Chaves ou Ñuflo de Chávez (1518–1568), qui était né dans la petite ville espagnole de Santa Cruz de la Sierra, en Estremadura.

L’Archidiocèse de Santa Cruz de la Sierra fut fondé le 5 juillet 1605. Actuellement, il compte 2.580.000 habitants dont 2.033.000 catholiques. Les Paroisses sont au nombre de 83, les prêtres diocésains 42 et les religieux 136. Il dispose également de 192 religieux non prêtres et de 487 religieuses. L’Eglise y gère 393 instituts d’instruction et d’éducation et 72 structures d’assistance et de bienfaisance.
La « Croix missionnaire » qui a été portée en pèlerinage dans les différentes communautés d’Amérique pour soutenir la préparation du CAM 5 et qui est reportée sur le logo du CAM veut rappeler « la rédemption et le triomphe de Jésus-Christ sur le mal », les fleurs qui l’entourent représentant « la vie nouvelle qui a sa source dans la croix glorieuse du Christ ». Au centre se trouvent le monogramme IHS (Jesus hominum salvator) et les clous témoignant de la Passion de Jésus sur la croix. La spirale ascendante sculptée indique la croissance de la mission, qui a son élan dans la croix et témoigne l’engagement du missionnaire, disposé à donner sa vie comme la donna le Christ.
A la base de la Croix missionnaire est enchâssée une relique de la Bienheureuse Nazaria Ignacia March Mesa (1889 – 1943), fondatrice de la première Congrégation religieuse née en Bolivie. Nazaria Ignacia naquit à Madrid (Espagne) et ressentit l’appel du Seigneur au moment de sa première Communion. Pour des raisons économiques, la famille se transféra au Mexique et c’est là qu’elle entra dans la communauté des Petites Sœurs des personnes âgées désemparées (Hermanitas de los Ancianos Desamparados), se dédiant aux œuvres de charité s’adressant en particulier aux personnes âgées. Au cours des exercices spirituels de 1920, elle avertit le désir de travailler de toutes ses forces pour l’union et l’expansion du Royaume de Dieu sous la bannière de la croix, en faisant « une croisade d’amour autour de l’Eglise ».
Le 16 juin 1925, Nazaria Ignacia March Mesa créa la nouvelle Congrégation avec dix jeunes boliviennes. Le 12 février 1927, fut érigée canoniquement la Congrégation religieuse des Sœurs missionnaires de la Croisade pontificale et le 9 juin 1947, alors que la fondatrice était déjà morte depuis quelques années, l’Institut reçut l’approbation pontificale sous le nom de Missionnaires croisées de l’Eglise.
Ainsi que l’affirmait Mère Nazaria Ignacia, « aimer, obéir, coopérer avec l’Eglise et son œuvre consistant à prêcher l’Evangile à toute créature est notre vie… amour surtout du Christ et dans le Christ pour tous. Partager avec les pauvres, réconforter les personnes tristes, relever qui est tombé, enseigner aux enfants du peuple, partager le pain avec eux et enfin donner toute sa vie pour le Christ, pour l’Eglise, pour les âmes ».
Nazaria Ignacia March Mesa mourut à Buenos Aires (Argentine) le 6 juillet 1943 en odeur de sainteté. Sa dépouille mortelle fut translatée à Oruro (Bolivie) en 1972, respectant sa volonté. Elle a été béatifiée par Saint Jean Paul II à Rome le 27 septembre 1992.
Le charisme de Mère Nazaria Ignacia March Mesa continue aujourd’hui à vivre sous deux formes : Les Missionnaires croisées de l’Eglise (MCI), présentes dans 17 pays d’Amérique, d’Europe et d’Afrique, et les Missionnaires séculières de l’Eglise (MSI), institut séculier de vie consacrée pour hommes et femmes, présent en Bolivie, en Argentine, au Chili et en Espagne. Sont en phase de reconnaissance d’autres formes ecclésiales réunissant ceux qui s’inspirent à son charisme. (SL) (Agence Fides 10/07/2018)
 

PDF