Afghanistan

 
Afghanistan - 05-Aug-2015
De plus en plus de femmes et d'enfants sont victimes du conflit
Pendant les six premiers mois de l'année 2015, le nombre des victimes civiles a largement dépassé celui qui avait été enregistré en 2014, a affirmé une étude de la Mission d'Assistance des Nations Unies en Afghanistan (Unama), rendue publique ce mercredi.

Les données collectées font état de 4921 victimes civiles – 1592 morts et 3329 blessés – pendant le premier semestre 2015, pour une augmentation de 1% sur le total des victimes civiles par rapport à la même période l'an dernier. L'Unama a attribué 70% des victimes civiles aux agissements des miliciens antigouvernementaux et 16% aux actions des forces de sécurité et milices progouvernementales, contre 1% aux opérations des forces armées internationales. Selon le rapport, la plupart des victimes civiles – près de 90% - ont été provoquées par des engins explosifs improvisés, des attaques sophistiquées, des attentats suicides et des meurtres ciblés. "Les civils afghans ont trop longtemps souffert pour ce conflit destructeur. Les conséquences dévastatrices de cette violence contre les civils, rapportée dans ce rapport, devraient servir à renforcer la conviction diffuse que la paix est urgente", a déclaré Nicholas Haysom, responsable de l'Unama et représentant spécial pour l'Afghanistan du secrétaire général des Nations Unies. Les données collectées pendant les six premiers mois de l'année indiquent une hausse de 23% des victimes parmi les femmes et de 13% chez les enfants. "Cette année, nous enregistré le nombre le plus élevé d'enfants et de femmes victimes par rapport à la même période pendant les années précédentes", a déclaré Danielle Bell, responsable de la section des Droits de l'homme près l'Unama, avant d'ajouter : "Toutes les parties au conflit doivent prendre des mesures plus décisives pour protéger les civils contre les dangers. Quand le conflit tue ou mutile une mère, un fils, une sœur ou un frère, les répercussions sur les familles et les communautés sont dévastatrices et de longue durée".
 

PDF