Paraguay

 
Paraguay - 20-Feb-2018
Jeunes en mission dans les localités rurales pour « rencontrer le Christ pauvre »
Une armée de 1.300 missionnaires de 18 à 33 ans envahira du Mardi Saint à Pâques un total de 13 localités rurales du Paraguay ainsi qu’un institut carcéral pour mineurs dans le but d’annoncer la Bonne Nouvelle à quelques 20.000 jeunes et adultes ayant peu de possibilités de l’écouter.

« La foi des jeunes missionnaires est solide et nombre d’entre eux finissent par continuer dans le temps leur engagement au sein de l’Eglise » remarque pour l’Agence Fides le Père Pedro Kühlcke, Assistant ecclésiastique des Missions universitaires catholiques (MUC) en illustrant l’initiative.
« J’ai toujours désiré vivre la Semaine Sainte plus profondément – confie la jeune Ximena, qui se rendra, durant la prochaine Semaine Sainte à Coronel Oviedo Sur, comme l’an dernier. C’était la première fois et je savais que j’aurais dû sortir de ma commodité et que j’aurais rencontré mes nombreuses misères dans la prière. Cependant, je savais également que cela aurait constitué un moment de plénitude ».
Chaque localité reçoit les jeunes missionnaires pendant trois années consécutives pour rendre solide le parcours de croissance des communautés. « Dans nombre de ces communautés, pour de multiples raisons, telles que la distance, l’accessibilité des routes en terre battue lorsqu’il pleut ou le manque de prêtres, la Messe est célébrée une fois par mois ou moins souvent encore » expliquent les organisateurs à l’Agence Fides. « C’est pourquoi – raconte Bruno – dans la première maison où nous sommes entrés, faite de terre et de paille (le torchis typique de la campagne paraguayenne NDR) je me suis rendu compte que pour cette dame, nous aurions été ce qui ressemblait le plus au Christ vivant pour bien longtemps encore ». « Souvent, à cause du guarani, la langue maternelle de la majeure partie du Paraguay, peu parlée cependant dans les grandes villes, nous ne comprenons pas tout ce que nous disent les personnes. Cependant, ce qui compte est notre attitude d’écoute. Lorsqu’elles le comprennent, les personnes se sentent aimées et s’ouvrent, se libérant éventuellement du fardeau qu’elles ont sur le cœur ». Ruben, citoyen chilien résidant au Paraguay, reconnaît : « J’ai rencontré Dieu dans les regards pleins de vie des enfants, dans l’accueil plein d’amour que j’ai reçu dès le départ. Je prie pour cette mission ».
Les Missions universitaires catholiques (MUC) sont parvenues à leur 18ème édition. Elles s’inspirent de l’initiative homonyme lancée par l’Université pontificale catholique du Chili et sont animées et promues par des jeunes de divers charismes et mouvements ecclésiaux. La joie, l’enthousiasme et l’esprit de famille mais aussi la profonde spiritualité, caractéristique du peuple paraguayen, animent les missionnaires, qui visiteront les habitants des villages de maison e maison, portant avec eux la Bible et l’image de Notre-Dame la plus aimée de chacune des communautés. On se souviendra que 56% de la population du Paraguay a moins de 30 ans. (SM) (Agence Fides 20/02/2018)
 

PDF