Pakistan

 
Pakistan - 12-Feb-2018
Deuil des chrétiens après la mort d'Asma Jahangir, militante en faveur des droits fondamentaux et de la liberté religieuse
Le Pakistan est en deuil : Maître Asma Jilani Jahangir, avocate musulmane bien connue et activiste pakistanaise engagée dans la protection des droits fondamentaux, est morte hier, 11 février, à Lahore, suite à un arrêt cardiaque, à l’âge de 66 ans. Dans sa longue carrière de militance sociale, elle avait co-fondé et présidé la Commission pour les droits fondamentaux du Pakistan et, au niveau international, prêté service en tant que Rapporteur spécial des Nations unies pour la liberté religieuse.

Les chrétiens pakistanais se souviennent de la femme qui, au cours de sa formation, a fréquenté des écoles catholiques, comme une référence pour la lutte en matière de protection de la dignité et des droits fondamentaux des femmes, des plus vulnérables, des minorités religieuses et pour la défense de la justice, de la paix et de l’égalité au sein de la société.
Le Père Qaisar Feroz, OFM Cap., Directeur de la Commission nationale pour les Communications sociales de la Conférence épiscopale du Pakistan, observe pour l’Agence Fides : « Nous avons perdu une voix pour les sans voix, les pauvres, la défense des plus faibles. Il s’est agi d’une personne importante pour la croissance de la conscience des libertés et des droits fondamentaux au sein de la société pakistanaise. Nous contemplons son exemple comme celui d’une personne qui a cru et œuvré en faveur de la justice authentique, sans aucune différence d’ethnie, de religion, de culture. Espérons que d’autres responsables aient le même courage et le même dévouement en faveur de la défense de la dignité humaine au Pakistan ».
La communauté catholique appréciait beaucoup l’esprit et la passion sociale de la défunte et une délégation catholique conduite par l’Archevêque de Lahore, S.Exc. Mgr Sebastian Shaw, s’est rendue ce jour, 12 février, dans sa famille pour lui présenter ses condoléances et participer aux rites funéraires.
Anjum James Paul, enseignant catholique et Président de la Pakistan Minorities Teacher Association remarque pour Fides : « Asma Jilani Jahangir a été un mentor pour nombre d’entre nous. Nous avons beaucoup appris d’elle, surtout le fait de croire en la justice, en la liberté et dans nos droits. Elle n’avait pas peur d’élever la voix pour la défense des droits fondamentaux et pour condamner le terrorisme et l’injustice. Nous avons aujourd’hui la responsabilité de poursuivre son œuvre, afin de construire une nation qui garantisse à chaque citoyen les mêmes chances, la paix, la justice et le respect des droits fondamentaux ». (PA) (Agence Fides 12/02/2018)
 

PDF