Brésil

 
Brésil - 26-Jan-2018
Rassemblement des Communautés ecclésiales de base, appelées à vivre l'Evangile dans les périphéries urbaines
« La rencontre des Communautés ecclésiales de base du Brésil représente un appel au renouvellement dans la pratique de vie, surtout dans le service évangélique aux périphéries urbaines, tant dans un sens méthodologique qu’en ce qui concerne l’application, de manière à ce que soit possible le lancement d’une véritable Pastorale urbaine. Il est nécessaire d’accomplir des choix de vie concrets ».

C’est en ces termes que l’Archevêque de Londrina, S.Exc. Mgr Geremias Steinmetz, illustre, dans un entretien accordé à l’Agence Fides, les thèmes et les contenus de la XIV° Rencontre des Communautés ecclésiales de base (CEB) du Brésil, intitulée « La CEB et les défis du monde urbain », en cours du 23 au 27 janvier à Londrina, dans l’Etat brésilien du Parana. Le rassemblement réunit quelques 3.000 personnes arrivées de presque tous les Diocèses du pays.
Mgr Geremias Steinmetz fait part à Fides de la joie de l’Eglise locale « de recevoir des personnes provenant de tout le pays et de connaître des expériences différentes ». La rencontre se tient tous les quatre ans et représente un moment de célébration et de réflexion auquel participent des Evêques, des prêtres, des religieux et une grande majorité de laïcs, ainsi que des représentants d’autres communautés chrétiennes.
Le déroulement de la rencontre est caractérisé par des célébrations et des réflexions tenues sur le thème proposé, suivant la méthode du « voir, juger et agir », au travers de laboratoires portant sur des thèmes divers et centrés sur la réalité du monde urbain, en particulier à la lumière du slogan de la rencontre : « J’ai vu et entendu les cris de mon peuple et je suis venu le libérer ».
L’Archevêque affirme que l’objectif principal de la CEB est en effet de « construire une ville toujours plus juste, plus fraternelle et plus solidaire ». Il est atteint au travers de la prière, de la Messe ou de l’écoute de la Parole de Dieu mais aussi « en s’engageant à créer les conditions pour que cela puisse advenir ».
Le Père José Marins, l’un des grands spécialistes des CEB en Amérique latine explique à Fides : « Les CEB sont liées au Concile Vatican II. La communauté de base engage tout le peuple de Dieu, c’est-à-dire tous les baptisés, dans la mission de transformer le monde », une idée qui apparaît déjà dans la Conférence de Medellin. Selon le Père Marins, les CEB « vivent les idées du Concile Vatican II, en cheminant constamment dans cette perspective », et en ayant comme « réalité et objectif le Royaume de Dieu ».
Dans un message aux participants à la réunion, le Pape François, par l’intermédiaire de son Secrétaire d’Etat, S.Em. le Cardinal Pietro Parolin, a transmis « sa parole d’encouragement et de bénédiction », rappelant que « Dieu n’est jamais indifférent à la souffrance de Son peuple ».
Le Saint-Père a également appelé « les communautés ecclésiales à être, dans la société et la nation brésilienne un instrument d’évangélisation et de promotion de la personne humaine » pour contribuer à éviter « les effets terribles de la culture du rebus ». (LMM) (Agence Fides 26/01/2018)
 

PDF